Chroniques récentes


c4c56a1309fcd5ef38c1098bab5b13aa.jpg

Résultat de recherche d'images pour "désorientale" Couverture Arte, tome 1 Couverture Agnès Sorel maîtresse de beauté

mercredi 4 mars 2015

Les défricheurs de nouveaux monde

Informations



Genre: Historique
Edition: Rouergue
Parution de l'édition: 7 janvier 2015
Auteur: Roger Béteille
Nombres de pages: 384
Prix indicatif: 21.50 Euros

Résumé


"1870. Alors que le Second Empire meurt à Sedan, Villelongue, hameau d'une vallée reculée du Rouergue, vit un événement étrange avec l'accouchement d'une femme que nul, pas même son mari, ne savait enceinte. Rejetée par sa mère, l'enfant est baptisée Marie par sa grand-mère, Céleste Bonal, qui décide contre toute raison de la garder en vie. Il faudra de fait l'obstination de tous les villageois pour sauver l'enfant chétive d'un terrible hiver, le plus froid de mémoire d'homme. De cette histoire qui commence comme un conte, avec ses mauvaises fées et ses âmes charitables, Roger Béteille tire une magnifique saga qui nous emporte dans le pas des migrants, fuyant des campagnes ravagées par la maladie de l'encre et le phylloxéra, les uns pour les villes où ils s'emploient aux plus dures besognes, les autres au-delà de l'Atlantique vers des pays à inventer. A la même époque, dans le Ségala aveyronnais où est née Marie, des paysans conquérants défrichent des terres nouvelles qui, amendées de chaux, seront leur eldorado. Dans ces grands espaces, en France et autour de Pigüé en Argentine, Roger Béteille fait vivre une splendide héroïne, farouchement indépendante et moderne, grandie dans l'amour d'une paysanne qui rêvait pour elle l'instruction, la liberté, la dignité, en un siècle peu clément avec les femmes. Le destin de Marie, l'enfant miraculée, se dessinera parmi les défricheurs de nouveaux mondes où naîtront et mûriront ses passions."

Mon avis


Tout d'abord, je remercie Babelio, grâce à qui j'ai pu recevoir ce roman, lors de la dernière édition de masse critique, ainsi que l'édition "Rouergue", éditeur dudit roman, qui a fait un partenariat avec Babelio pour ces masses critiques. Ce roman se passe vers la fin du 19ème siècle, où le second empire touche à sa fin (ou plutôt, ou le Second Empire prend fin, car il se termine en 1870). C'est une période historique fascinante et le roman aurait pu me plaire, je dis bien "aurait" car je n'ai pas accroché du tout. Fait même extrêmement rare, j'ai abandonné au bout de quelques pages (une cinquantaine), ne rentrant absolument pas dedans, et m'ennuyant plus qu'autre chose. Peut-être que j'eusse dut aller plus loin mais je n'ai pas pu. L'écriture me semble trop ampoulée, et lourde, l'histoire a beaucoup de mal à démarrer, et je n'arrive pas à m'attacher au personnages, que ce soit Céleste ou Marie, les deux personnages centraux du roman. De ce fait, j'ai préféré abandonner ma lecture, plutôt que de m’obstiner et espérer finir par apprécier le livre. J'ai vu beaucoup d'avis positif sur ce roman et sur d'autres de l'auteur et ça me désole d'en faire un avis négatif, de ne pas l'avoir aimé. On ne peut pas tout aimer et tous avoir les mêmes goûts (sinon, ce ne serait pas drôle!).
Pourtant, j'adore les romans historiques, c'est même un des genres que j'affectionne (entre beaucoup d'autres) mais là, le roman n'a pas su me séduire. Ce roman historique là, n'est pas fait pour moi. Peut-être qu'un jour je me replongerais dedans et irais plus loin, peut-être qu'en persévérant j'aimerais mais là, l'envie n'y est pas.....

Ma note

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage. N'hésitez pas à laisser un petit mot par ici.