Chroniques récentes


c4c56a1309fcd5ef38c1098bab5b13aa.jpg

Résultat de recherche d'images pour "désorientale" Couverture Arte, tome 1 Couverture Agnès Sorel maîtresse de beauté

dimanche 25 janvier 2015

Le témoin invisible

Informations

Afficher l'image d'origine

Genre: Roman Historique 
Edition: Seuil 
Parution de l'édition: 2 mai 2014
 Nombre de pages: 480 
Langue d'origine: Espagnol 
Auteur: Carmen Posadas 
Traducteur: Isabelle Gugnon 

Résumé 


 "A Montevideo, Leonid Sednev, âgé de 91 ans, décide avant de mourir de révéler le secret de sa vie. Embauché en 1912 comme ramoneur au palais impérial de Russie grâce à sa tante Nina, ancienne femme de chambre de la tsarine, le petit Leonid sera jusqu'en 1918 le "témoin invisible" de l'intimité des Romanov et le seul survivant de l'épouvantable massacre d'Ekaterinbourg. Rien n'échappe à son regard tantôt ironique et curieux, tantôt amoureux et tendre, et plus d'une fois épouvanté. Avec son ami Yuri, il découvre le quotidien de l'impératrice et de ses filles, apprend quels sont les véritables commanditaires de l'assassinat de Raspoutine, console le jeune et fragile tsarévitch Alexis, assiste aux conspirations de palais, côtoie des agents secrets, avant d'être emporté par le tourbillon de l'histoire, le soulèvement de Petrograd puis la révolution d'octobre. Mais c'est en rejoignant la famille impériale dans son exil, que Leonid, serviteur loyal, secrètement amoureux de la grande duchesse Tatiana, livrera à l'histoire le plus déchirant des témoignages." 

Mon avis


Pour commencer, merci à Babelio et aux éditions Seuil (qui m'a d'ailleurs mis un gentil mot à l'intérieur) qui m'ont permis de lire ce livre par le biais de la masse critique de mai 2014 organisée par Babelio. Dès que j'ai vu le livre lors de l'édition Masse-Critique de mai, j'ai tout de suite espéré pouvoir l'avoir entre les mains, tellement il semblait passionnant, et je ne fus pas déçue! Pour expliquer rapidement pourquoi je voulais tant le lire, c'est tout simplement parce que je me suis toujours intéressée à l'histoire de la famille Romanov, et ce depuis que je suis enfant, notamment grâce au dessin-animé Anastasia (dont je préfère d'ailleurs l'histoire à la réalité, tellement la vérité est horrible! Mais c'est un autre sujet). Le livre ne pouvait donc que retenir mon attention, puisqu'il est question de la famille impérial et de la cours de Russie à cette époque (plus de détails vont suivre sur le sujet du livre ^^). Tout pour me plaire donc, au premier abord, et même plus vous le comprendrez bien assez vite en me lisant). Assez bavassez de mes explications, place (enfin), à ma critique! "Le témoin invisible" est un livre prenant, exaltant et passionnant de bout en bout. Carmen Posadas a su mêler avec brio histoire et fiction, car tout les personnages nommés dans son récit ont existé, et beaucoup de fait mentionné dans l'histoire (une grande partie du livre d'ailleurs!), sont historiquement réel et ceci rend l'histoire encore plus crédible. On se dit d'ailleurs que les choses fictives auraient pu être aussi réelles que le reste, tout se mêlant à la perfection. Il y a bien bien sûr des choses fictives, en particulier à propos du héros, Léonid Sednev, qui a bel et bien existé et fut bel et bien ramoneur puis marmiton au palais Alexandre, mais dont l'auteur a romancé sa vie, puisqu'on ne sait que peu de chose sur cet homme, car même si on a retrouvée ses mémoires qui relatent la partie de sa vie passée aux côtés de la famille impériale à Ipatiev et Ekaterinbourg, on ne sait pas ce qu'il est devenu après le monstrueux massacre, il n'y a plus aucune trace de lui, on sait juste qu'il semblerait qu'il ne fasse pas partie de cette triste hécatombe. L'auteure a donc voulu lui inventer une vie ,en y mêlant des choses qu'elle a pu retrouvé sur son compte, et en partant du principe qu'il avait pu s'enfuir après cette terrible nuit du 16 juillet 1918, qu'il ai pu vivre longtemps après cela, et voulant enfin sortir de l'ombre, à l'aube de sa vie, en racontant ce que lui, serviteur au palais Alexandre avait vu, ce dont il a été le témoin invisible durant ses années au service de la famille impériale, qu'il aura suivi jusqu'à la fin. Avec toute la documentation qu'elle a pu trouver, sur lui et sur la famille impériale, Carmen Posadas a réussi a nous livrer une très belle histoire sur cette homme et sa vie invisible de serviteur, sur ses secrets lourdement gardés (les siens et ceux des autres), lié jusqu'à sa mort avec la famille impérial, dont les fantômes le hantent sans cesse. A ce propos, on voit à quel point l'auteur s'est investie dans son livre, tant les détails fourmillent! Elle a mis un point d'honneur à ce que tout soit le plus proche possible de la réalité et ça se sent. (A noter qu'elle a pu avoir accès à des archives au sujet de Nicolas II, Alexandra, et tout les autres membres de la famille Romanov, déclassifié il y a peu et lui permettant ainsi d'être encore plus précise dans son récit, de rendant le récit de Léonid encore plus réaliste.) Léonid est une personnage vraiment touchant, racontant son histoire, qu'il voyait à l'époque avec ses yeux d'enfants, en donnant plus de détails avec le recul qu'il a pu prendre une fois grand. A travers ses yeux, on découvre la vie au palais Alexandre, les manies de chacun des membres de la famille impériale, comme par exemple celles de Nicolas qui touche sa barbe dès qu'il est nerveux par exemple, ou encore la curiosité infatigable de Maria, la timidité d'Alexandra (qui l'a malheureusement discrédité dès son arrivée à la cours..), etc... On y voit aussi toutes les magouilles politiques dont il a été témoin, indirect ou direct, faisant peu à peu tomber le tsar Nicolas II, dont on comprend ainsi mieux la chute, entraînant toute sa famille avec lui. Ce qui est aussi très intéressant est de voir le personnage de Raspoutine, de voir comment il était perçu par tous, et surtout, sentir l'incroyable pouvoir qu'il avait sur la famille impérial! C'est à mon sens le personnage le plus énigmatique du livre, tant on ne sait pas le cerner..... Ensuite, l'histoire d'amour, à sens unique de Léonid pour la grande duchesse Tatiana, une des filles du tsar Nicolas II et Alexandre, prend une grande place dans le livre, car elle va décider des choix que fera le jeune homme tout au long de l'histoire. L'on peut ainsi voir combien l'amour nous fait faire des folies, même quand on sait très bien que l'amour ressenti ne sera jamais qu'un amour déçu car non partagé. Il a de l'espoir, et ce pendant longtemps. C'est beau, mais c'est aussi triste, surtout quand il se rendra compte de la réalité à propos de son amour (ne lisez pas la partie barrée qui va suivre si vous n'avez pas lu le livre). Ce qui est triste, c'est de voir que le jeune homme ne se rendra compte que tardivement qu'il aimait une autre que Tatiana, la propre soeur de cette dernière: Maria. De plus, cet amour était réciproque!! Mais,il ne s'en rendra compte qu'une fois Maria décédée, ayant retrouvé un mot écrit de sa main, à son attention, fait peu avant qu'elle ne soit sauvagement tuée. Au fur et à mesure, on peut voir son dévouement pour la famille impériale, qui bluffe, tant il est prêt à tout pour eux (bien que ce soit grandement en partie pour suivre Tatianna, on peut se rendre compte que son attachement à la famille est réel et même réciproque). Cette histoire , entre beaucoup d'autre chose, est aussi une belle leçon d'amitié. Tout d'abord, l'amitié liant Youri et Léonid, qui fait que Youri suivra Léonid jusqu'à Ekaterinbourg pour veiller sur lui, dont on ressent la forte intensité grace à la plume de l'auteur, puis, l'amitié qu'il a eu avec Anastasia, Tatiana, Maria, Olga et Alexis, elle aussi très belle, prouvant que tout un chacun peut s'entendre, peu importe les différences sociales. Pour résumé, ce livre est magnifique, je ne vois que du bien à en dire. Il m'a enchanté du début à la fin. De plus, la plume de Carmen Posadas est aussi très agréable, rendant la lecture très fluide. C'est le premier livre que je lis de cette auteur et je suis charmée par son écriture, me donnant envie de lire d'autres de ses œuvres. Je ne peux que chaudement recommandé ce livre à tout les amoureux d'Histoire mêlé à la fiction. Pour ma part, c'est un gros coup de coeur!

Ma note

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage. N'hésitez pas à laisser un petit mot par ici.