Chroniques récentes


c4c56a1309fcd5ef38c1098bab5b13aa.jpg

Résultat de recherche d'images pour "désorientale" Couverture Arte, tome 1 Couverture Agnès Sorel maîtresse de beauté

dimanche 25 janvier 2015

Hunger Games, tome 1


Information

Genre: Dystopie
Parution de la version originale : 14 septembre 2008
Edition: Pocket Jeunesse
Parution de l'édition: 1 octobre 2009
Nombre de pages: 379
Langue d'origine: Américain
Auteur: Suzanne Collins
Traducteur: Guillaume Fournier

Résumé


"Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre.
Les autres mourront... 

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.


Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.



Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature..."

Mon avis


Une saga dont j'entend parler depuis tellement longtemps, et en bien, qu'il me fallait la lire!
Je l'avoue, à sa sortie, je n'étais pas du tout emballée, j'ai même été rebutée par tant de tapages autour d'une nouvelle série pour ado, il m'a fallu un moment pour m'y intéresser. C'est cet été, lors d'un voyage avec mes cousines à Londres, que je me suis décidé. Elles m'ont toutes deux convaincue. Par contre, j'ai fait la chose un peu à l'envers, j'ai commencé par les deux premiers films, voulant voir si vraiment ça allait me plaire (sachant bien, par plusieurs échos, dont deux de mes cousines adorées, que les livres étaient meilleurs, si les films me plaisaient, c'était sûr et certain que les livres me plairaient encore plus). Les deux premiers films m'ont plu de suite, même enchanté, et il me fallait à tout prix commencer la saga en livre. J'avais prévu le coup, lors de mon voyage à Londres, j'avais pris le livre en même temps que le premier film (il faut dire que mes cousines savent me donner l'eau à la bouche). Alors, dès que j'ai pu, j'ai enfin commencé la lecture du premier tome et je ne fût pas du tout déçue du voyage, oh que non!Dès la première page, j'ai été happé dans l'univers qu'à créée Suzanne Collins. Tout de suite, on entre dans l'histoire, dans le quotidien de Katniss, qui n'est pas rose du tout, on voit directement que cette jeune fille est une battante, qu'elle ne se laisse pas abattre. De suite, le personnage de Katniss m'a plu. Une héroïne battante, comme je les aime. L'utilisation de la première personne est une très bonne idée, on voit ainsi mieux comment Katniss voit les choses, comment elle pense, ses idées, savoir comment elle vit cette situation, celle de vivre dans un disctrict, sans pouvoir en sortir et d'être sous le joug des puissants qui se trouvent au capitol et qui ont le droit de vie ou de morts sur les habitants des douze district de Panem. Panem est le pays où se déroule l'histoire. En fait, il s'agit du continent Américain, qui a changé de nom, après beaucoup d'années. On réalise de suite qu'on est bien dans une roman de Science-Fiction, et plus précisément dans une distopie, car l'univers d'Hunger Games n'est en rien utopique. Les habitants sont parqués par classe, les plus pauvres triment pour s'en sortirent, les puissant de la grande ville du pays contrôlent tous, jusqu'au faits et gestes des habitants, tous ces éléments caractérisent la distopie. On sait donc que l'histoire ne sera pas de tout repos, qu'il y aura moult péripéties. Et d’emblée, ça intrigue, et même passione très vite car on a vite envie de savoir ce qu'il va se passer, ce que sont ces Hunger Games et pourquoi ils ont lieu, pourquoi des districts, qu'a t-il bien pu se passer pour que le pays en arrive à ça?
Page après page, on va avoir des réponses, qui nous faire poser encore d'autre questions, dont les réponses ne seront pas donner dans ce tome. Ca met l'eau à la bouche, et on a beaucoup de mal à décrocher, tant le livre est passionnant.
Le début du livre met en place l'univers, les personnages, on apprend à connaître Katniss et sa famille. Cela peut sembler un peu "rasoir" mais il n'en ai rien. Cela permet de mieux situer l'histoire et de la comprendre. On comprend même mieux les relations qui lient Katniss à sa mère et à sa soeur, et les relations entre les personnages sont quelque chose de très poignant et important dans le roman. C'est d'ailleurs l'amour fort qu'à Katniss en vers sa soeur qui va lui permettre de tenir dans l'arène, et même celui qu'elle éprouve pour sa mère (même si les relations avec celle-ci sont compliqués, ce qu'on comprend au fil du roman).. L'auteur a su bien traiter les différentes relations que Katniss entretient, a su bien retranscrire les sentiments. Par exemple, les sentiments amibigüs de Katniss envers Peeta, qu'elle ne sache plus s'il lui ment pour pouvoir survir au Hunger Games, ou s'il est sincère. Qu'elle ne sache même plus où elle en est. Et puis, se rajoute à cela son ami Gale, pour qui elle a énormément d'affection mais une fois dans l'arène, elle sera perdu face à ses sentiments. Vous l'aurez compris, il y a de la romance dans Hunger Games, mais rien de désagréable, cela ne va jamais dans la guimauve, c'est toujours abordé d'une façon qui fait qu'on sent que c'est important pour l'histoire. En effet, Katniss va finir par être porté par l'affection qu'elle attache à Peeta pour survivre dans l'arène! Et sans ça, on se demande parfois si ç'aurait été la même chose sans qu'il y ai ce genre de choses.
Au delà des sentiments, des jeux de la faim (Hunger Games), il y a une dimension politique. On voit très vite que ces Hunger Games sont organisé pour le capitole pour mieux tenir le peuple des districts, pour que les gens aient peur constamment, qu'ils ne se rebellent pas. En enlevant chaque année pour les jeux deux enfants, fille et garçon, de chaque district, les dirigeants savent qu'ils tiennent le peuple dans la terreur, qu'ils ne peuvent se rebeller car ils craindront pour la vie de leur enfant et même pour la leur, car ils sont surveillés au quotidien. Dans chaque district, il y a des "pacificateurs" qui sont là pour punir les habitants qui essaieraient de se rebeller. Jusqu'au jeu auquel va assister Katniss, le capitole pense tenir le peuple sous sa coupe, sans problème. Mais, c'est sans se douter que le peuple, au fond, n'en peut plus de tout cela. Le fait que Katniss prenne la place de sa soeur au Hunger Games, alors que jusque là, personne du district douze ne s'était porté volontaire, marque un tournant dans l'histoire de Panem. On sent que ces Hunger Games là ne vont pas avoir le même impact que les autres, que le capitole risque fortement d'être "secoué" et surpris par une volonté de révolte de la part de ces jeunes envoyés à la mort dans ces jeux, et même du peuple, qui n'en peut plus de vivre dans cette peur et cette oppression constante.
Cette dimension politique donne encore plus de profondeur au roman, et ajoute au suspens. 
A la fin du roman, tout ce qu'on demande, c'est la suite, et vite! Car, bien évidemment, la fin du livre se finit par quelque chose qui nous met plus qu'en haleine, et donne envie de vite se jeter sur le deuxième, ce qui est mon cas.
Un début prometteur, pour une saga qui a su passionner petits et grands. Il me tarde de lire la suite (vivement que j'en ai fini avec mes livres de cours, je trépigne d'impatience à l'idée de lire le deuxième et le troisième tome des aventure de  Katniss).
Je conseille ce premier tome à tous, jeunes ou moins jeunes, la saga n'étant pas seulement un livre dit "pour ado", loin de là. Elle n'a rien à envier à d'autre dystopie plus dites pour "adulte". Non, vraiment, elle est digne d'être classée dans "la cours des grands".

Ma note


4 commentaires :

  1. Jolie chronique :) Comme toi au début, j'ai été assez rebutée par tout le tapage qu'il y avait autour de cette saga mais, finalement, ce premier tome a été un coup de coeur :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh merci, c'est gentil :)!
    Ah, ça me rassures, je ne suis pas seule! Avec les sagas qui font un tapage, on finit par se méfier malheureusement, et il y a poutrant des pépites parmi elle, comme c'est le cas avec Hunger Games ;).

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert le film avant le livre, mais du coup, j'ai été emballée dès le départ :) J'espère que tu apprécieras la suite!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ton commentaire, c'est gentil :).
    Ah, je me sens moins seule du coup, d'avoir commencé le film avant aussi ;)! Le film donne vraiment envie de lire les livres, tant ils sont bien!
    Merci, mais je pense qu'il n'y aura pas de soucis pour ça, tant le un est terrible que je ne pense être déçue ;).

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage. N'hésitez pas à laisser un petit mot par ici.