Chroniques récentes


c4c56a1309fcd5ef38c1098bab5b13aa.jpg

Résultat de recherche d'images pour "désorientale" Couverture Arte, tome 1 Couverture Agnès Sorel maîtresse de beauté

jeudi 17 mars 2016

Sorceleur, tome 1: Le dernier voeu

Informations

Couverture Sorceleur, tome 1 : Le Dernier Vœu

Genre : Fantasy (Dark Fantasy)
Parution de la version originale : 1993
Edition : Milady
Parution de l’édition : 21 Avril 2011
Nombre de pages : 382
Langue d’origine : Polonais
Auteur : Andrzej Sapkowski
Traducteur : Laurence Dyèvre
Prix indicatif :
7.10 Euros

Résumé


« Géralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Géralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes ténébreux, un troubadour paillard au grand cœur... et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité. »

Mon avis

Ah...Géralt.... Comment vous dire toute mon admiration pour ce personnage et son univers ?! C'est difficile à expliquer, mais je suis fascinée par ce cher Sorceleur depuis que je l'ai découvert. Ceci dit, je vous en ai déjà un peu parlé sur le blog, voire peut-être beaucoup, je l'avoue, vous avez donc dû remarquer combien je suis fan du Sorceleur ! Mon "aventure", et je dirais même ma passion, pour ce cher Géralt débute il y a déjà plus de trois ans, quand j'ai découvert le premier opus de la série de jeu vidéo "The Witcher". Dès l'ouverture du jeu, j'ai eu un énorme coup de cœur. J'avais vu derrière le boîtier du jeu et en le démarrant, qu'il était adapté d'un livre, ou plutôt d'une série de livre. De ce fait, je suis allée me renseigner. Il s'est donc avéré véridique que la série de jeu vidéo (qui en était à son deuxième opus quand j'ai découvert le premier) est en fait basé sur une saga littéraire (fantasy, bien sûr), écrite par Andrzej Sapkowski, qui est donc le créateur de ce personnage excellent et de cet univers qui l'est tout autant.Le jeu est tiré des romans mais cela va encore plus loin que ça car le jeu vidéo fait suite au dernier tome des aventures de Géralt ! L'histoire du premier jeu se place quelques temps après la fin du dernier tome (le tome 5, si on se réfère au grand format chez Bragelonne, ou le tome 7, en poche, chez Milady, du nom de : La dame du lac. Les jeux sont donc une suite à la saga que l'auteur à approuvé. Cela dit, l'auteur peut très bien décider de continuer sa saga et d'en faire une autre suite que celle des jeux mais ce n'est point prévu pour l'instant. L'auteur a l'air de beaucoup aimer la suite des aventures de son Sorceleur faîtes par CD Project (les concepteurs de la magnifique trilogie faisant suite aux livres en jeux vidéo donc).

Le jeu est tiré des romans mais cela va encore plus loin que ça car le jeu vidéo fait suite au dernier tome des aventures de Géralt ! L'histoire du premier jeu se place quelques temps après la fin du dernier tome (le tome 5, si on se réfère au grand format chez Bragelonne, ou le tome 7, en poche, chez Milady, du nom de : La dame du lac. Les jeux sont donc une suite à la saga que l'auteur à approuvé. Cela dit, l'auteur peut très bien décider de continuer sa saga et d'en faire une autre suite que celle des jeux mais ce n'est point prévu pour l'instant. L'auteur a l'air de beaucoup aimer la suite des aventures de son Sorceleur faîtes par CD Project (les concepteurs de la magnifique trilogie faisant suite aux livres en jeux vidéo donc).

Sachant donc que le jeux vidéo était la suite d'une saga littéraire, et étant devenue rapidement fan du jeu, j'ai voulu découvrir plus en détail l'histoire de Géralt, pour en savoir plus à son sujet, savoir ce qu'il s'était passé avant le premier opus vidéoludique, pour ainsi mieux comprendre l'histoire du jeu aussi, car cette dernière fait évidemment référence à des événements qui se sont déroulés dans les livres ! 

J'ai donc enfin lu il y a quelques temps le premier tome des aventures de Géralt. Pour être plus précise, j'ai lu le premier tome en version poche, chez Milady, ce n'est donc pas le même premier tome qu'en grand format chez Bragelonne. En effet, ce premier tome, en poche, du nom du Dernier Voeu est en fait le premier recueil de nouvelles sur Géralt. Le réel premier tome est Le sang des elfes, il est préférable de commencer par ce dernier quand l'univers du Sorceleur (et donc de Monsieur Sapkowski) ne vous est pas familier et ensuite lire ce recueil, puis le suivant, car un deuxième suit celui-ci, qui est le deuxième tome en poche : L'épée de la providence (que je vais m'empresser de lire !). 

Dès le départ, comme vous vous en doutez, j'ai été happée par l'histoire, je ne pouvais pas en décrocher. Le Sorceleur me tenait dans ses épées si je puis dire, comme dans le jeu. Mais, ça ne pouvait en être autrement, vu combien j'étais déjà accro avant de débuter la saga en roman ! Ce premier recueil (comme le suivant et les autres tomes de la saga, assurément) est de la fantasy pure et dure, passionnante à souhait. De plus, la plume de l'auteur est très belle, fort agréable à lire, et fluide.

Géralt est un personnage charismatique à souhait, attachant, avec des failles. Evidemment, il est mon personnage préféré de romans et de jeux vidéo, mais ce n'est pas un secret (avec Aragorn, Legolas, Arthur, Artus, Vassili, Elric, Cahir, Ghent et Fitz)! 

Le monde du Sorceleur est un monde où rien n'est tout blanc, ou tout noir mais où tout est gris, dans le sens où le bien et le mal cohabite, se faisant face à chaque instant, comme dans la réalité, ce qui est fort appréciable, car cela rend l'histoire bien réaliste et encore plus immersive. 

Les nouvelles constituants le recueil sont toutes liées entre elles. Elles nous en apprennent plus sur Géralt, ainsi que son entourage, et sur le monde dans lequel il vit. Chaque nouvelle est passionnante, pleines de suspens et d'actions, faisant même moultes références au folklore celtique/nordique/polonais et aussi à des contes de notre enfance, comme 
La belle et la bête par exemple, ce qui est vraiment fort délicieux 

Lors de ces nouvelles, on rencontre plusieurs personnages, qui ont une place importante dans l'univers du Sorceleur. On en saura aussi plus sur sa relation avec une certaine magicienne aux cheveux noir corbeau qui sera un des éléments au cœur de la saga. Personnellement, je n'accroche pas du tout au personnage de cette magicienne, la trouvant fort antipathique et trop autoritaire, voir même carrément pénible, mais elle est au cœur de l'histoire, il faut bien la supporter (elle a parfois de bons côtés, je le reconnais). Il n'y a qu'avec elle que j'ai du mal, mais c'est un peu normal, vu son caractère vraiment trop rebutant à mon goût. 
On verra aussi comment s'est passé sa rencontre avec son meilleur ami, Jaskier, qui est un personnage haut en couleur que j'apprécie beaucoup, pour son humour mais aussi pour sa fidélité envers Géralt. Cependant, il a la faculté de s'attirer beaucoup d'ennuis, ce qui fait que Géralt doit souvent le sauver. Il a de la chance de l'avoir pour meilleur ami n'est-ce pas ?!
Les personnages sont très bien construits, moralement et psychologiquement, car la psychologie de ces derniers est vraiment bien développée. 

Géralt devra faire beaucoup de choix lors des aventures relatées dans ces nouvelles, des choix cruciaux souvent. En effet, les choix qu'il fait au fil de ses aventures peuvent être discutables, mais tous se comprennent aisément quand on voit le (ou les) dilemme(s) auquel le Sorceleur est soumis. Tous ses choix impacteront directement sur sa vie, en particulier trois d'entre eux, qui auront un effet dans la suite de ses aventures.

Ce fut donc un énorme coup de cœur, il me tarde de continuer et cela ne serait tarder ! C'est une bombe atomique, tout simplement! L'histoire est très bien ficelée et Géralt, mon dieu Géralt est un personnage extra-génial, fort sympathique, mystérieux, attachants et bourrés de qualités (bon de quelques défauts aussi, comme tout un chacun mais les qualités surpassent le tout, voilà. Il est prêt à tout pour ses amis, prêt à aider les gens, ce qui le mets souvent dans des situations pour le moins inconfortables...) ! 
Je vous recommande donc ce premier recueil à cent mille pourcents (et je suis sûre et certaine de vous faire la même recommandation pour tous les opus de la saga) !

Ma note


Et vous, l'avez-vous lu ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? Avez-vous envie de le lire si non ? N'hésitez pas à me faire part de votre avis dans les commentaires.

A tout bientôt,
Littérairement vôtre,

Nimgarthielle

2 commentaires :

  1. Pour ma part, je trouve Geralt bien plus charismatique (et drôle !) dans le jeu vidéo (que j'ai adoré). Mais n'ai lu que les deux premiers tomes pour le moment, donc c'est peut-être encore un peu tôt pour me prononcer.
    D'ailleurs, niveau jeu vidéo, le studio a annoncé qu'ils ne feraient pas de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je trouve que c'est pareil, mais, cela dépend de la perception de chacun je pense :)!
      Peut-être que c'est cela, et que tu trouveras que c'est pareil au troisième ^^!
      Oui, c'est exact mais il se peut qu'il changent d'avis, du moins, je l'espère encore très fort (ils ont parlé de continuer dans l'univers par contre, mais cela me séduit beaucoup moins.. Sans géralt, je ne trouve pas que cela vaille la peine :/).

      Contente de voir une autre fan de ce cher Géralt en tout cas, ça me fait super plaisir! Merci pour tes commentaire aussi ;)!

      Supprimer

Merci de votre passage. N'hésitez pas à laisser un petit mot par ici.